Communiqué N.A.O. 2019 : La CFDT ne signe pas !

NAO 2019 - La CFDT ne signe pas !Les négociations sur la NAO viennent de se finaliser sur un constat de désaccord !
La direction appliquera de façon unilatérale une Augmentation Générale de 0,7 % à compter du 1er juillet 2019, ce qui revient à une AG de 0,35 % pour l’année 2019 – nouvelle valeur du point 5,156 €.
Elle concède également un passage de 165,00 € à 175,50 € pour l’Indemnité Géographique de Logement (Paris, Lyon, Annecy et Bordeaux). Elle aligne les remboursements de frais de repas sur le barème URSSAF et passe de 18,00 € à 18,80 €, ainsi que les frais d’hébergement de 48 € (64 € en région parisienne) à 60 € (80 € en région parisienne).
Considérant que cette augmentation aurait pu être supérieure après le refus de donner la prime « Macron » (désocialisée et défiscalisée) et constatant qu’aucune de ses propositions n’ont été retenues la CFDT ne signe pas la Négociation Annuelle Obligatoire pour l’année 2019.

2 réflexions sur “Communiqué N.A.O. 2019 : La CFDT ne signe pas !”

  1. Bonjour,

    Quels ont été les arguments de la Direction Générale concernant le refus de la prime « Macron » ?

    Quand on pense au pèlerinage à Lourdes avec 3000 personnes, les familles ont été invitées gracieusement sans même leur demander une participation de 100 €/personne et le coût global mais évidemment c’est de la pastorale, donc tout est possible. C’est la générosité d’Auteuil pour la notoriété et la Communication sur le Magazine A l’Ecoute « la grande famille d’Auteuil  » qui célèbre Marie dans la joie.

    Par contre, pour récompenser les salariés, surtout les non cadres, qui sont déjà payés au lance-pierre puisque nous sommes dans le social, il n’y a pas d’argent. C’est fort dommage, voire honteux.

    Cordialement.

    Dominique BUREAU – assistante de direction Lycée Sainte Thérèse

  2. Bonjour Dominique,

    La direction a dit privilégié une augmentation des salaires plutôt qu’une prime. Nous souhaitions qu’elle favorise les deux dans un contexte social « tendu » où le pouvoir d’achat des classes moyennes est en berne. De nombreuses entreprises ayant fait le choix de la prime « Macron » permettant la défiscalisation et désocialisation du montant versé, d’autant que cette mesure est reconduite pour 2020.

    La CFDT n’oppose pas les moyens consacrés aux projets pour les jeunes et les familles à ceux destinés à la rémunération des personnels.
    Les deux contribuent à la qualité de vie au travail, et nous considérons que les moments « collectifs » sont très importants pour les salariés, leur motivation et leur « bien être » au travail.

    De plus, nous considérons que tous les salariés doivent être reconnus dans leur travail sans distinguer leur niveau hiérarchique. Nous sommes vigilant à ce que l’équité et l’objectivité soit respecté. Nous nous intervenons auprès de la direction chaque fois que nous estimons que ce n’est pas le cas.

    Bien à toi, la délégation CFDT FAAuteuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*