Que veut Apprentis d’Auteuil ? Faire Mieux avec Moins !

Depuis plus d’un an, nous préparons avec l’équipe de militants Apprentis d’Auteuil,  composée de militants DS, responsables syndicaux des 5 CER, autour de la DSC et de ses adjoints, (entre 20 et 25 militants) la négociation d’un accord QVT-EP (Qualité de la Vie au Travail et Égalité Professionnelle).

Nous menons cette démarche avec la confédération CFDT et la fédération FEP-CFDT soutenue par Philippe Maussion, secrétaire confédéral sur le pôle vie au travail et dialogue social et Isabelle Morlaas-Lurbe secrétaire fédérale sur le pôle des conditions de travail.

Débutée par une enquête sur la QVT-EP menée dans plusieurs établissements d’Auteuil, avec analyse des résultats, et restitution dans les établissements, le groupe de pilotage a défini des axes revendicatifs à porter dans la négociation.

Dans le même temps, les négociations sur les restructurations en cours dans plusieurs établissements ont fait émerger des inquiétudes qui impactent le travail mené sur la QVT.
Il était important pour le réseau CFDT Auteuil de réagir face à la situation, tout en continuant d’avancer dans la préparation de la négociation. Pour cela, l’équipe a rédigé un tract qui doit être distribué dans tous les établissements.

Télécharger le tract CFDT QVT-EP

Dans votre section syndicale, auprès des adhérents, et toutes celles et ceux qui travaillent dans un établissement d’Auteuil.

Merci de leur faire suivre, d’afficher et diffuser ce tract !

Négo’s : La CFDT marque sa cohérence

NAO : Après le constat de désaccord de 2016, la direction a présenté le bilan de l’année écoulée … La CFDT a transmis ses revendications en matière de rémunération, protection sociale et qualité de vie au travail.

Élections des CHSCT : Les organisations syndicales se veulent pragmatiques, la CFDT refusent que les petits établissements restent isolés et ne se retrouvent finalement pas représentés faute de candidat ou avec un élu seul face à la direction. La direction pourrait alors supprimer des moyens !
La CFDT fait remarquer à la direction une disparité de la politique de configuration des périmètres CHSCT et s’interroge sur la cohérence entre les régions ?

AEnsemble nous Construisons Demain !ccord de Méthode : La CFDT, suivi par la CFTC, s’inscrit dans la cohérence de la loi Rebsamen et souhaite une véritable articulation entre les organisations syndicales et les représentants du personnel. FO s’oppose farouchement à entrer dans la logique de cette loi qu’elle a combattu. Elle craint le principe que le regroupement des accords par bloc fasse perdre des acquis sociaux et réduise les droits des personnels. Une position qui risque de maintenir des décisions et des accords illisibles pour le personnel, et surtout inappliqués ou trop superficiellement. La CGT suit cette position sans plus d’arguments ! La direction pour l’heure reste spectatrice.

La CFDT ne fera pas de compromis si les organisations syndicales hostiles à ce principe de simplification tout en préservant les avancées pour les salariés ne font pas des propositions sérieuses pour avancer !

Des négociations très serrées pour le dernier semestre 2016 …

Une première rencontre s’est déroulé se lundi 12 septembre avec M. Fossey (DRH qui remplace M. Prim) et Mme Pradale (qui remplace temporairement Mme Levy – Directrice des Relations Sociales).

Les prochaines séances de négociations se dérouleront au rythme d’environ 2 / mois ;
– 6 rencontres avant décembre visent à réviser les accords sur les restructurations qui arrivent à échéance avant la fin d’année,
– L’accord intergénérationnel se termine fin 2016, et doit donc lui aussi être révisé,
– La Négociation Annuelle Obligatoire (N.A.O.) – Qualité de Vie au Travail / Handicap / Égalité professionnelle devra être ouverte également avant la fin de l’année.
– Les accords pour la famille « A.E.S. » restent suspendus, l’accord pour la famille « cadres » ne s’ouvrira probablement que début 2017, la CFDT a demandé que soit enfin présenté l’audit de l’accord sur la famille « pédagogique » …